Les grandes surfaces envahissent le petit écran !!

Dès demain matin les distributeurs auront le droit de diffuser des spots publicitaires à la télévision.
On peut aisément en tirer des conséquences pour Internet :
– le prix du spot va augmenter.
– les relations entre industriels et grande distribution vont se tendre.
– les petites marques ne vont pas pouvoir suivre.
– les télespectateurs vont être saoulés (ça c’est mon avis ;))

Mais pour Internet les conséquences peuvent être trés intéressantes : en effet les annonceurs de la grande distribution vont sûrement renforcer leur place sur la toile et augmenter leur budget Internet.

Que des bonnes nouvelles pour les e-marketeurs !!
Je vous laisse un petit aperçu du spot Auchan.


Auchan
envoyé par caparrosinha


Un ptit merci à BlackEagle pour le spot ! Si vous êtes interessé par la grande distribution allez faire un tour sur son blog.

Bonne année à tous !!

Internet vient de connaître sa première grande panne !

Un séisme au large de Taiwan à provoqué ce mardi 26 une rupture des câbles optiques sous marins qui assuraient une grande partie du trafic téléphonique et Internet en provenance d’Asie du Sud-Est, de Corée du Sud et de Chine, via Hongkong, vers le Japon, les Etats-Unis et l’Europe.
Plus de 50% de la capacité Internet en Asie s’en est trouvée affectée.

Contrairement à la panne d’électricité que nous avons connu il n’y a pas si longtemps, il n’y a pas eu d’effet domino. Le réseau à bien su réagir.

Au niveau économique, les grandes entreprises ont réussi à basculer leur réseau vers l’Europe mais les entreprises de petite taille dépendant uniquement d’Internet seront pénalisées économiquement.
Cependant, les salles de marché ont bien réagies et n’ont pas cédées à la panique.

La réparation des câbles pourrait prendre plusieurs semaines

Source : Le Monde

Yahoo buzze pour promouvoir les liens sponsorisés

A contre-pied, Yahoo utilise le marketing viral pour rappeler l’efficacité des liens sponsorisés :



L’occasion de rappeler ici que le search marketing devrait représenter 2.16 milliards d’euros d’investissements en 2006 en Europe d’après une étude réalisé par doubleclick (Une croissance de 36% par rapport à 2005).

En France, les liens sponsorisés représentent 37% des investissements publicitaires en ligne.

L’explication de cet engouement nous est donnée par Jonty Kelt, vice-président international du search marketing de DoubleClick :

« le shopping online est en pleine expansion et le search marketing joue un rôle décisif dans ces transactions.
Le développement des campagnes de liens sponsorisés en Europe est à l’image de la nouvelle approche que les entreprises et les consommateurs européens ont d’Internet.
De plus, le Web devient un outil de recherche de plus en plus important surtout lorsque les consommateurs cherchent à acheter une maison, une voiture ou d’autres produits onéreux
« 

Source : Doubleclick, L’Atelier

Les liens sponsorisés permettent aux annonceurs des campagnes compétitives, facilement gérées en interne mais la mesure du résultat n’est pas toujours maîtrisée

D’après une étude de l’E-tailing group et Net Elixir sur l’utilisation des liens sponsorisés par les annonceurs américains le Pay Per Click (Liens sponsorisés) permet aux annonceurs des campagnes compétitives, facilement gérables en interne mais pas encore totalement maîtrisées.

L’étude a été réalisée sur une centaine d’utilisateur via un questionnaire en ligne, elle n’est donc pas forcément représentative du marché mais permet d’en révéler certains aspects.

  • Le PPC permet une campagne compétitive :

Le coût au click est bon marché, contrairement à certaines idées reçues, les coûts pour un click dépassent rarement 1 $.
Les coûts de la conversion sont aussi relativement faibles (moins de 15% du prix de la valeur de l’objet vendu pour 46% des entreprises interrogées.)
Les entreprises l’ont compris et allouent entre 10 et 20% de leur budget marketing aux campagnes de PPC.

  • Campagnes facilement gérées en interne et de manière satisfaisante :

D’après l’étude, 40% de entreprises interrogées gèrent les mots clefs en interne avec un résultat très satisfaisants. Elles gèrent même, pour 40 % d’entres elles plus de 5000 mots clefs ! Comme d’habitude, Google est incontournable (100%) mais, les entreprises utilisent aussi des mots clefs Yahoo (90%), MSN (76%) et Ask (27%)
Les principales raisons de gérer les liens sponsorisés en internes sont le coût moins élevé et la facilité avec laquelle ils peuvent gérer cette campagne par eux même.

  • Des résultats pas toujours très bien mesurés :

L’efficacité des campagnes est le plus généralement mesurée par le ROI (80%) ainsi que par le taux de conversion (53%).
Cependant, pour ces campagnes sont mal maîtrisées par 27 % des entreprises, qui déclarent ne pas connaître l’impact exact de leur taux de conversion sur la valeur totale de chaque vente.

Interview exclusive de Derrick Grissom, du département Operation Management chez Megaglobe Inc

Suite au précédent post, j’ai voulu en savoir plus sur mégaglobe et j’ai donc pris l’initiative de leur poser quelques questions.
Voici donc en exclusivité l’interview intégrale de Megaglobe par le biais de Derrick Grissom ( Operation Management)

Tout d’abord, quelle est la date de lancement du moteur? Pourquoi un tel retard dans le lancement ?

Nous sommes en train de finaliser l’architecture de notre moteur et nous devrions annoncer les beta tests prochainement. Le retard de lancement est lié au fait que nous avons souhaité lancer notre plate forme de liens sponsorisés en même temps que notre moteur de recherche.

Ensuite, quelles sont les révolutions annoncées par megaglobe ? En quoi ce moteur révolutionnera le marché de la recherche ?

Nous n’avons pas annoncé de révolution, je vous rassure. Par contre, nous avons mis en place un algorithme qui permet de filtrer un certain nombre d’information afin de ne laisser apparaître que des résultats pertinents lors des recherches dans l’index de Megaglobe.

Dans certains entretiens vous annoncez que megaglobe sera moins cher et plus sur que google pour les annonceurs en affirant que certains clicks coûtent dans les 8 – 9 $. Or, le coût moyen du click est actuellement à 0,54 $. De plus, c’est le marché de l’offre et de la demande qui permet des coûts aux clicks à 8 $.
Que proposez vous de différent ?

Le minimum par clic sera de 0.10 cents sur Megaglobe. Notre expérience et l’étude de marché que nous avons fais réaliser révèlent que non seulement les prix des liens sponsorisés sont en général très chers mais que le retour sur investissement est de plus en plus faible.

Aux Usa, nous nous apercevons que les mots clés sont plus chers qu’en Europe. De plus les clics qui coûtent 8 à 9 centimes le clic sont généralement des mots clés à faible trafic, les entreprises le savent bien. Si vous prenez le prix du clic de certains génériques, vous vous apercevrez qu’ils sont très chers.

Le second souci majeur de certains annonceurs c’est de ne plus pouvoir annoncer avec les mots clés propres à leur activité. Certains mots clés sont désactivés et il est devenu très compliqué de maintenir des campagnes de liens sponsorisés.

On vit dans une ère ou tout va très vite, il existe un réel besoin et nous en sommes très conscients.

Quelles sont les garanties pour les annonceurs ?

Les Megaglobe Ads ont été crées en pensant aux annonceurs et à leur besoin. Lorsque les annonceurs se connecteront à leur compte Megaglobe Ads, ils verront le nombre de clics valides et invalides reçus, l’interface est simple et très claire aussi.

Nous souhaitons afficher une totale transparence sur les clics invalides, les annonceurs de Megaglobe ne seront jamais facturés pour de tels clics.

Quand vous savez qu’il existe des logiciels très pertinents et très sophistiqués qui ont pour but de cliquer à longueur de journée sur les annonces de liens sponsorisés, c’est affolant.

La garantie que nous offrirons aux annonceurs c’est que Megaglobe combat la fraude au clic au quotidien et que nous y travaillerons sans relache.

De plus, google étant déjà leader du secteur dans de nombreux pays, comment comptez vous générer du trafic sur votre moteur ?

Nous sommes un nouveau moteur de recherche et on le sent déjà, les internautes sont impatients de nous découvrir, je pense que tout se fera naturellement, nous sommes très confiants.

Quels sont les autres types de services que vous proposerez ?

Je ne pourrais vous en dire plus pour l’instant mais effectivement, après le lancement, Megaglobe offrira un certain nombre de services qui seront d’abord disponibles aux Usa et plus tard sur l’Europe.

Megaglobe un nouveau moteur de recherche révolutionnaire ?

Beaucoup de bruit sur la toile depuis un petit moment autour d’un moteur de recherche soi disant révolutionnaire !

Qu’est ce que c’est :
C’est un moteur de recherche international, qui devrait ouvrir son service d’ici peu. Megaglobe permettrait de résoudre le problème de la fraude au click en ne facturant pas aux annonceurs les clicks frauduleux.

Le problème est de taille, en effet, d’après une étude menée par Outsell Inc. auprès de 407 annonceurs américains, les annonceurs estiment qu’en moyenne, le taux de clics frauduleux s’établit à 14,6 % ( Voir l’article du JDN ).

De plus, Megaglobe proposerait des coûts aux clicks inférieurs à ceux pratiqués par Google, Yahoo et MSN…

Intéressant pour les annonceurs, l’enjeu majeur sera de convaincre les internautes d’utiliser leur moteur plutôt que les traditionnels Google, yahoo et msn ,…

Bad Buzz ?
Après de nombreux communiqués de presse, pas toujours très professionnels (fautes, annonces peu argumentés), le service n’est toujours pas lancé…
A noter aussi, ils ont lancé un forum, pour alimenter le buzz, je pense qu’ils se tirent là une balle dans le pied et se décrédibilisent très fortement.
Un exemple d’une de leurs vidéos, qui à mon sens est vraiment mauvaise et risque de générer surtout un buzz très négatif !

Toutes les vidéos sont dans le même style et celle là est peut être la plus sympa !!!!
Actuellement, nous avons juste la possibilité d’ajouter une url sur megaglobe.com.

Affaire à suivre…

Le PC à 100$ qui en valait 400… suite avec le Classmate PC d’Intel

Clément en parlait sur son blog, le PC à 100 $ de l’OLPC en vaudra 400.
Intel contre attaque en proposant son PC à 400$ qui pourrait en valoir 100 !
Intel affirme en effet que plus la fabrication de Classmate PC augmentera, plus son prix de vente diminuera.

A quand un vrai PC à 100$ ?

Mais au fait…pourquoi ça marche iDTGV ?

Préparez vous ! iDTGV a sorti l’artillerie lourde.
On se souvient de la première opération virale d’iDTGV avec le fameux John Kevin avec Nader Boussandel.
Il remet ça avec MONSIEUR Jean Rochefort ! Tout de même…excusez du peu.
Un viel homme entouré de deux pulpeuses créatures (une blonde, une brune) cherchent par tous les moyens à savoir pourquoi ça marche iDTGV !

Cette video est présente et téléchargeable sur le site www.pourquoicamarche.com avec le fameux lien : send to a friend et un jeux interactif.

Ce film va être relayé dans la presse dans les jours qui viennent. Soyez attentif !

Sup d’Orangina, une université bien secouée !

Orangina est de retour sur la toile en lançant Supd’Orangina, un mini-site original et décalé. Cette campagne se décline autour d’un concept simple : une école supérieure destinée à faire de vous de parfaits dégustateurs de ce breuvage pulpé.

Au programme, il vous faudra passer un examen d’admission, après lequel vous vous inscrirez et customiserez votre avatar afin de pouvoir vaquer sur le campus et assister aux cours. Orangina a poussé l’expérience étudiante assez loin, en proposant un trombi de votre classe ainsi qu’un classement qui désigne le major de promo et les élèves en bizutage. On notera également un grand nombre d’advergames, toujours dans l’esprit Orangina. Toutes ces épreuves vous permettront de décrocher le prestigieux diplôme de l’école.

Voila donc une campagne comme on les aime ; amusante, interactive et bien ficelée qui remet en scène la célèbre marque à la pulpe dans son univers de prédilection, la dérision et le second degré.