Adwords : les tutoriels vidéo de Google

Au gré de mon surf sur la toile, je suis tombé sur une série de vidéos sur adwords, les annonces publicitaires contextuelles de Google. Là où c’est intéressant, c’est que les vidéos sont produites par Google himself !

Elles ont le mérite d’être claires, concrètes avec un esprit très pédagogique. Rien de nouveaux ni de secrets dévoilés pour les pros qui utilisent adwords au quotidien, mais elles peuvent s’avérer très utiles pour les e-commerçants en herbe ou tout annonceur potentiel qui souhaite voir concrètement à quoi ressemble l’outil avant de se lancer.

Voici quelques unes de ces vidéos :

A meilleures annonces, meilleures performances :

Optimisation des campagnes :

Le suivi de vos annonces :

Toutes les vidéos sur Adwords se trouvent ici.

Au passage, j’ai découvert la chaine youtube de Google France, riche en vidéos sur Chrome notamment.

Site coup de coeur : Hunch.com

Un petit site sans prétention, presque sans intérêt, ce qui le rend bien évidemment indispensable !

Qu’est-ce que c’est ?
Hunch.com et un service web qui permet de répondre à toutes sortes de questions – plus ou moins vitales – grâce à un système d’arbres décisionnels.

Comment ça marche ?
Dès la page d’accueil, vous pouvez répondre à des questions qui permettent au site d’augmenter sa base de connaissance. Vous pouvez également choisir les questions en cliquant sur « Explore » et vous régaler de centaines (milliers ?) de questionnaires en ligne.

Voici une petite sélection de questionnaires pour le geek qui sommeille en vous :

On notera que le moteur de recherche est particulièrement efficace, affichant des résultats prédictifs en fonction des mots saisis.


Résultats prédictifs du moteur de recherche de Hunch.com

il y a également toute une partie encyclopédie, en grande partie documentée via Wikipedia, où peuvent s’engager de véritables guerres de trolls. Attendons que le service soit un peu plus connu pour que les débats stériles explosent.

Découvert via l’excellent BBB.

Pourquoi Apple est parano

Rappelez-vous la publicité de l’iPhone 3G, ou celle de son grand frêre l’iPhone 3GS. On y découvre un univers ultra sécurisé, faisant penser à des installations militaires secrètes.

Et bien d’après deux journalistes du New York Times, la vérité ne serait pas si éloignée que ça. Apple ne ménage pas ses ardeurs pour garder ses développements et nouveaux produits au secret.

Tous les employés sont équipés de badges leur autorisant ou non certaines zones du campus de Cupertino, et permettant d’identifier à n’importe quel moment qui se trouve où. Ceux qui travaillent sur les nouveaux produits doivent le faire sous des bâches noires et opaques pour éviter toute fuite. Si la bâche est trop écartée d’un produit, une alarme retentit. Beaucoup d’anciens employés décrivent cette politique comme une paranoïa aiguë et chacun a peur de perdre son job à tout moment ou de se faire attaquer à la moindre erreur. Une véritable culture de la peur a été mise en place.

Pour ma part, je comprends tout à fait cette philosophie et cet état d’esprit fortement influencé par le caractère de Steve Jobs. J’y vois deux raisons :

  • La première, c’est tout simplement pour protéger ses propriétés intellectuelles et éviter de divulguer aux concurrents des informations qui ne sont pas encore rendues publiques. Le secteur de l’informatique est impitoyable, bon nombre de produits et logiciels se retrouvent copiés par la concurrence, parfois avant même leur sortie.
  • La deuxième, et c’est là que ça devient intéressant, c’est que l’effet d’annonce fait partie intégrante de la stratégie d’Apple. Ils souhaitent garder un contrôle absolu et dévoiler leurs nouveautés comme ils le souhaitent et quand ils le souhaitent. Et ils sont très bon à ce jeu là. En témoigne l’effervescence sans cesse renouvelée avant leurs keynotes.

Et c’est bien ça qui fait rêver les fans et entretient le mythe. Se dire qu’Apple est capable de sortir un produit révolutionnaire comme le macintosh ou plus récemment l’iPhone du jour au lendemain, comme ça, sans préavis.

Via

Développer ses ventes sur Internet – le livre blanc

Youssef Rahoui de MadMagz a rédigé un livre blanc présentant les principaux outils pour développer les ventes d’un site e-commerce.

Référencement naturel, liens commerciaux, e-mailing, affiliation, partenariats et bien d’autres techniques sont expliquées dans ce livre, avec en ligne de mire un objectif de simplicité et de pédagogie. Youssef souhaitant en effet rendre accessible l’ensemble de ces techniques aux décideurs.

Je trouve la publication très intéressante car plutôt exhaustive dans les techniques expliquées et facilement applicable dans des structures de petites tailles, voire par des e-commerçants auto entrepreneurs. Une excellente manière pour débuter et découvrir ces techniques donc.

Au passage, j’ai découvert le projet Madmagz qui doit sortir en septembre prochain : un logiciel de création et de publication destiné aux entreprises décrit comme « novateur, qui fera épargner du temps et de l’argent de façon significative aux entreprises qui l’utilisent« .
Intriguant… Je me suis inscrit pour être beta testeur et vous tiendrai prochainement au courant de ce nouveau service.

Un configurateur de Volkswagen utilisant twitter

Initiative intéressante de la part de Volkswagen :
Ils ont créé une bannière interactive personnalisée qui scanne le compte Twitter saisi et qui propose alors le modèle correspondant au compte Twitter renseigné en fonction de certains keywords identifiés.

Bon, bizarrement le test sur les tweets de NetMarketing ne donne rien… 😉

Il quitte son iPhone en chanson

Incroyable. Un fan d’Apple, musicien au passage, a écrit une chanson dans laquelle il explique à son iPhone qu’il a fait l’acquisition du dernier né : l’iPhone 3GS.

Comme le dit Richard, on savait les fans d’Apple un peu bizarre, mais là ça dépasse tout ce que j’ai pu voir.

En tout cas, si son but est de se faire connaitre pour lancer sa carrière, c’est réussi. Encore faut-il qu’il puisse rebondir sans s’appuyer sur le lancement d’un produit Apple qui suscite toujours autant d’intérêt dans le miscrocosme des technophiles.

Je vous laisse découvrir son oeuvre :

Et voici les paroles :

I can’t believe
It’s been a year since we met at WWDC
Oh, I’ve met somebody new
But I promise it’s nothing against you

You remembered every date
Knew the best places for dinner No, it’s not your weight
Even she could be thinner
I must confess
I got my mac on with iPhone 3GS

I am amazed
How did we go so long without cut, copy, paste?
Oh, I should’ve guessed
You would have blamed all of our problems on your MMS… restrictions

Once you were much quicker
But your age has slowed you down
Plus she takes better pictures
And not to mention video and sound
I must confess
I got my mac on with iPhone 3GS

Oh but this is not goodbye
You could always be my spare
And I’d prefer that anyways
Cause I don’t have AppleCare
I must confess
I got my mac on with iPhone 3GS

Via

Amazon.fr part à l’assaut du marché des MP3

Amazon.fr a lancé il y a quelques jours son service vente de musique dématérialisée, AmazonMP3. Il s’en prend donc à un marché fortement concurrentiel, dominé par Apple et son iTunes Music Store lui-même challengé par de nombreux concurrents comme Virgin, La Fnac, ….

Amazon revendique d’ores et déjà un catalogue de plus de 5 millions de morceaux de musique, le tout encodé en 256kbps sans DRM.

Concernant la stratégie tarifaire, Amazon propose ses titres entre 0,49 et 0,99 € et ses albums entre 2,49 et 9,90 €. Globalement au même prix que ses concurrents, sauf sur certains albums où ils affichent un prix sensiblement inférieur. A noter : à l’occasion du lancement du service et jusqu’au 5 juillet, une sélection de 500 albums sont proposés à 2,99 € et des titres récents à 0,49 €.Aujourd’hui même, la Fnac prétextant une offre spéciale à l’occasion de son dixième anniversaire, s’est aligné sur l’offre de lancement d’amazon en proposant plus de 300 albums à 2,99€ et ce, jusqu’au 10 juillet 2009.

Comment ça marche ?

Le service nécessite que vous téléchargiez au préalable un logiciel client (compatible Mac, Windows et Linux). C’est à travers ce logiciel que les téléchargements s’effectuent. Une fois le logiciel “Amazon MP3 Downloader” installé, l’achat se fait de la même manière que n’importe quel produit sur Amazon (ajout au panier, puis process de checkout). Le tout d’une manière fluide et rapide, à la manière de ce à quoi Apple nous a habitué. Le téléchargement d’un album complet s’est effectué chez moi en 1minute 30.

Pourquoi AmazonMP3 va réussir son pari ?

  • Grâce à l’expérience de son grand frêre Amazon.com ; on reprend les mêmes infrastructures techniques, développements et process qui ont fait leur preuve et on les déploie sur les marchés localisés : peu de prise de risque pour un ROI optimal.

  • Clientèle existante et fidèle sur les biens culturels ; depuis des années, Amazon est LA référence dans ce domaine, ils bénéficient d’un vivier de clientèle fidèle et confiante, et c’est certainement une des clés du succès.
  • Connaissance pointue du marché (segmentation clients / produits) ; grâce à leur expérience dans le secteur, amazon a développé depuis des années une business intelligence sans équivalent sur le marché. Ils sont clairement les maîtres du CRM. Apple tente d’ailleurs de rattraper leur retard avec Genius.
  • Négociation avec les majors ; quand on voit leur offre de lancement en proposant des albums à 2,49€, on se rend compte que leur département achat capitalise sur leur expérience pour négocier au plus juste.
  • Richesse du catalogue ; avec plus de 5 millions de morceaux, le démarrage est déjà très fort et la stratégie de développement est ambitieuse.
  • Politique commerciale globale innovante ; on peut compter sur eux pour nous proposer des offres toujours plus concurrentielle, intégrer les mp3 à d’autres produits « physiques », créer des packs virtuels, … Je ne serai pas étonné de voir des albums à 2,99€ passé le 15 juillet.

Attendons de voir dans les mois qui viennent comment cette activité évolue, mais il y a fort à parier que Amazon conquiert ce terrain, comme bien d’autres.

Mon pronostic : Numéro 2 (derrière Apple) d’ici un an. Wait & see…

Ciblage comportemental, vie privée et Obama


Je vous parlais l’autre jour de ciblage comportemental et plus particulièrement de retargeting. L’un des impacts négatif de cette publicité etait le respect de la vie privée. Il semble que ce soit l’un des sujets favoris de Barack Obama. Il a même, nommé à la tête de la Federal Trade Commission (FTC), un passionné dans ce domaine : Jonathan Leibowitz. Un projet de loi serait en cours pour imposer de nouvelles restrictions sur la façon dont les cybermarchands utilisent les données pour adresser aux clients des publicités et offres ciblées, et qui limiterait le ciblage comportemental aux internautes l’ayant accepté en opt-in.

En gros, pour faire du ciblage comportemental, il faudra demander à l’internaute si il accepte que sa navigation soit pistée et utilisée à des fins commerciales :autant annoncer la mort du ciblage comportemental !

Je ne vais pas dire ce que c’est une mauvaise chose, je vais plutôt dire : profitons en pendant qu’il en est encore temps !!

Source : JDN Ce que Barack Obama va changer au e-commerce

Site coup de coeur : Heaven.fr

L’agence Heaven a mis en ligne ces derniers jours une nouvelle version de leur site corporate.
Corporate ? Pas vraiment dans le sens où ce site est loin de ressembler aux sites traditionnels d’agences avec les rubriques nos services, références, contact…

Chez Heaven, on aime le web et on le montre. Car au-delà d’un simple site institutionnel de groupe, ils ont mis en place un concept assez révolutionnaire, aussi bien dans le fond que dans la forme qu’ils ont appelé « LifeStream ». Il s’agit de recueillir en un endroit toute l’activité numérique des employés du groupe.

Lifestream heaven.fr

Le Lifestream se compose de la façon suivante :

  • Le site représente une timeline chronologique. Les journées sont réparties en 3 colonnes de huit heures : minuit-8h, 8h-16h, 16h-minuit.
  • Dans la partie haute, au-dessus du bandeau contenant le logo sont présentées les publications des blogs persos.
  • Dans la partie basse, les tranches de vie à base de twits ou de last.fm.
  • Au centre de ce joyeux dispositif, le blog officiel de l’agence. Presque trop classique j’ai envie de dire.

Petit détail amusant, les couleurs de fond changent en fonction de l’heure de la journée.

Bref, du très bon boulot : une idée brillante très bien réalisée. Des sites comme on aimerait en découvrir plus souvent !

Petit bémol que je leur adresse : je ne comprends pas pourquoi l’ordre des colonnes d’une journée est dans le sens contraire de l’ordre chronologique global. Je pense que le site gagnerait en cohérence si on mettait à gauche la tranche de la journée en cours pour aller vers les tranches du jour plus anciennes à droite. A bon entendeur !