Site coup de coeur : SiteSpect.com

Je viens de tomber sur Sitespect.com, le site d’une boite qui édite une solution de MVT et je dois dire que j’ai beaucoup aimé. Le site est très bien fait mais c’est le sujet qui m’a décidé à écrire cet article.

Le MVT est une technique très utilisée aux US – qui commence à se répandre en France – qui permet d’optimiser des sites. MVT pour Multivariate Testing est un procédé qui consiste à générer plusieurs version d’une page web pour analyser celle qui marche le mieux. Vous pouvez tester la couleur d’un bouton, un libellé marketing ou n’importe quel élément de la page. La modification peut porter sur des css, des bouts de javascript, de xml, … La grande différence avec la technique A/B est que le MVT permet une combinaison de dizaines, voire centaines d’éléments testés sur une page tandis que le A/B ne permet de tester que deux versions de page à la fois. (la vraie définition est ici.)

Page d'accueil SiteSpect.com

Outre l’intégration réussie du site, un des éléments intéressants est la présentation vidéo de la solution. Plutôt que de chapitrer une grosse vidéo, ils l’ont découpées en plusieurs morceaux. Le contenu est plus accessible et mieux mis en valeur. Vous ne manquerez pas de remarquer qu’ils ont même intégré un bouton contact sur le player vidéo. Dommage que les formulaires ne soient pas plus « tolérants » aux erreurs.

Video SiteSpect.com

Un mini livre blanc sur l’optimisation des landing pages est également disponible au format pdf ici.

Il livre 6 grands principes d’optimisation :
1. Intégrer un visuel attirant
2. Réduire au maximum la navigation proposée à l’internaute
3. Garder la charte graphique du site
4. Offrir un large bouton incitant à l’action
5. Sur le formulaire, ne demander que les informations essentielles
6. Si des informations personnelles sont collectées, indiquer la politique de confidentialité en vigueur

Il est certain que ces solutions MVT sont l’avenir du e-commerce, mais ce genre de solutions payantes s’adressent aux gros acteurs du e-commerce. Pour ceux qui n’ont pas d’argent, je rappelle que Google Website Optimizer fait ça très bien. 😉

Tout savoir sur le SEO avec le site FAQ-Referencement.fr

Vous souhaitez lancer un site ou venez d’en lancer un ? Vous souhaiter apprendre rapidement les grands principes du référencement naturel ?

Aurélien Bardon d’OSEOX vient de mettre en place un site répondant aux 100 principales questions de cette discipline.

FAQ referencement

La vocation de ce site est d’être clair et concis. Il casse bon nombre d’idées reçues et fourmille de conseils pratiques adressés aux nouveaux arrivés qui souhaitent optimiser leurs positions dans les moteurs de recherche. Un très bon exercice de vulgarisation dans un domaine qui devient vite très technique et peu évident à appréhender.

Pour rappel, ils avaient mis en place il y a quelques mois un excellent jeu sur le référencement. Une fois les 100 questions assimilées, passez à la pratique et testez vos connaissances. 😉

Google me prend pour une chinoise ?

Il faut croire quand je regarde la pub qui s’affiche en haut de ma boîte gmail :

Bug adsense sur gmail

C’est une pub pour un site qui vend des produits cosmétiques (?), basé en Chine.

Premièrement le thème du site, deuxièmement la langue. Je ne suis inscrit à aucune newsletter chinoise, n’ai aucune conversation en chinois dans mes mails et suis loin d’être accroc aux produits cosmétiques féminins. 😉

Alors pourquoi Google a déraillé ? Après leurs longues années d’expérience, j’ai du mal à comprendre qu’ils puissent être à ce point à côté de la plaque.

Et vous, ce genre de « bug » vous est déjà arrivé ?

Newsletters e-commerce : l’étude by Altics

Notre ami Olivier Marx vient de publier une étude sur les newsletters e-commerce et a testé sur un panel d’internautes l’impact qu’elles pouvaient avoir sur vos clients. Mise en avant de l’inscription sur le site, fréquence d’envoi, contenu ou mise en forme, vous saurez tout ce qu’il y a à savoir en lisant cette étude.

Pour information, Altics est une agence de conseil spécialisée dans l’expérience utilisateur et développe une expertise autour des tests utilisateurs, notamment l’eyes tracking.

Bonne lecture !

A lire en plein écran ou à télécharger ici.

Site coup de coeur : SquareSpace.com

Il s’agit du site d’une solution CMS que je ne connaissais pas, apparemment assez répandue outre atlantique.

Une ergonomie incitative irréprochable :
L’ergonomie incitative, c’est différencier graphiquement une et une seule action que l’on souhaite que l’internaute accomplisse. Généralement, il s’agit de l’achat sur les sites e-commerce. Cette technique est relativement répandue aux Etat-Unis, beaucoup moins en France.
Ici, c’est l’inscription en ligne qui est mise en valeur sous forme incitative. Notez que sur l’ensemble du site, la couleur verte est réservée à cette fonctionnalité et est visible sur chaque page et même parfois deux ou trois fois par page.

Une intégration intelligente :
Au-delà du graphisme épuré et de la mise en page soignée, je suis tombé sur une fonctionnalité toute simple, que je n’avais pourtant jamais vue jusqu’ici.
Sur la page pricing, il y a la liste des fonctionnalités offertes dans chaque pack. Au roll sur une des fonctionnalités, le curseur de la souris se transforme en point d’interrogation et affiche une infobulle présentant une description plus longue. Intelligent.

Un formulaire horizontal bref et efficace :
C’est une des premières fois que je vois un formulaire présenté horizontalement. On sent que l’équipe a voulu aller à l’essentiel et ils ont bien raison. Un login, un email, un mot de passe et un captcha et votre site est en place. On peut faire plus rapide ?

Un mot à propos de la solution :
Je dois dire que cette solution m’a fait de l’effet. Pouvoir mettre en forme son site, jouer sur les css avec un back office graphique, c’est assez plaisant.
Jugez vous-même avec la démo :

Petit détail : ce site tourne sur la solution Square Space, ce qui est plutôt rassurant. Contrairement à Microsoft qui n’utilise pas sa solution Sharepoint pour ses propres sites…

Développer la notoriété de sa marque sur Facebook – la présentation

Patrice parlait il y a quelques temps du développement d’une marque sur Internet et évoquait son ancien blog qui constituait le principal outil de promotion de la marque.

Mais les temps ont changé. La dynamique ne se trouve plus -essentiellement- dans le monde des blogs. Je rejoins tout à fait son avis sur l’utilité pour ces marques de rejoindre des lieux de communication plus « mainstream » qui existent aujourd’hui, dont le king Facebook.

Justement, Fabio Annovazzi a étudié cette technique et nous livre les fruits de sa réflexion à travers 40 pistes de développements concrètes pour faire émerger une marque dans ce réseau social.

Les gros avantages de ce nouveau mode de promotion est qu’il est ouvert à tout type de boites, car très peu cher, et permet de suivre au plus près les réactions et attentes de la communauté.

Via

Le web est encore un mystère pour certains !

C’est ce qu’on pense quand on voit le mail qu’a reçu un éditeur de site web qu’il a gentiment partagé.

L’histoire est la suivante : un internaute faisant de la photo mettait en ligne ses clichés sur son site. Un chef d’entreprise, apparemment peu en phase avec les us et coutumes du web, utilisait ces photos pour illustrer son superbe site corporate. Au-delà des problèmes de droits d’auteur, le chef d’entreprise faisait un hotlinking pur et simple de ces images.

Un beau jour, il se rend compte que les images qui illustraient son site avaient disparues. Il décide alors d’envoyer un mail pour le moins incongru au propriétaire des images :

I stole your images and youtook them down WTF

Incroyable qu’il souhaite poursuivre le photographe ! Y en a qui ont vraiment peur de rien 🙂

Via Digg.

OMGIGP – la pub douteuse de Microsoft pour IE8

Publicitairement, Microsoft se cherche.

On se souvient de la campagne étrange avec Bill Gates et Jerry Seinfeld, la campagne contre attaque « I’m a PC », ou encore celle de Lauren qui « n’est passez cool » pour un mac et qui s’achète un HP. Mouais.

Et bien les voilà de retour avec cette vidéo – virale dira-t-on – faisant la promotion du nouveau navigateur maison, Internet Explorer 8 :

La classe quoi.

The Story of stuff

Comment est-ce que j’ai pu passer à côté de cette vidéo ?

Datant d’il y a un an déjà et comptant plus de 6 millions de vues, j’avais bien vu le morceau qui parlait de la flèche d’or de la consommation, mais jamais le documentaire en entier. Voilà qui est corrigé.

The Story of stuff, ou « la vie des trucs » est une présentation donnée par Annie Leonard, ancienne activiste de Greenpeace, qui nous explique simplement la chaîne de la consommation que nous connaissons dans nos pays développés. Un très joli travail de réflexion et de narration qui nous confronte au dysfonctionnement du système que nous connaissons et qui nous propose une remise en question.

Voici la vidéo pour ceux qui comme moi seraient passés à côté :

Le genre de films « prise de conscience » que j’aime.
Pour plus d’information, visitez le site de Story of Stuff.