Pringles ou comment aller contre les standards e-pub

La règle numéro un d’un format e-pub est… de faire cliquer, pour rediriger vers un site de destination.
Certes, nous avons pu observer ces dernières années le développement de formats « riches » permettant à l’internaute de vivre une expérience avec la marque directement depuis le site support.
Cependant, de là à concevoir un format e-pub classique (pavé 300×250) avec… aucun lien vers un site de destination, il y avait un pas.
Pringles a osé franchir cette étape en utilisant l’espace du pavé pour un format composé d’une image, et d’un texte…. Un très long texte, qui n’en finit pas de s’afficher, au fil des clics de l’internaute.
L’internaute clique donc bien sur le format, mais c’est quasiment sans fin, en restant toujours sur le support.
Un format malin qui aura permi à l’agence Bridge Worldwide de remporter son premier Lion d’or à festival pub de Cannes la semaine dernière.
Une belle preuve qu’au dela de la création graphique, un simple concept accompagné d’un bon texte peuvent valoir toutes les animations derniers cris…
Ci-dessous le format, allez, et n’arrêtez pas de cliquer surtout :).

Pepsi et un advergame pour dactylo

Logo Pepsi Nex

Pepsi propose en ce moment un advergame assez sympa pour l’un de ses produits japonais, j’ai nommé « Pepsi NeX ».
Le jeu est très simple, mais bien réalisé. Bien qu’il ne puisse pas se différencier par son originalité, la qualité de la réalisation permet d’apprécier ce jeu et de vouloir l’ « envoyer à un ami », facteur clé du marketing viral.
Le but du jeu : Détruire des blocs de glace sur lesquels s’affichent des lettres. Pour cela rien de plus logique : appuyez sur les lettres en questions avant que les blocs de glace n’arrivent sur votre personnage.
Bon jeu!

Pepsi Light art Espagne – Campagne 2.0

Le « User Generated Content » est au cœur de ce qu’on appelle désormais communément le Web 2.0. Cependant, nous observons depuis quelques mois une évolution de ce contenu dans un cadre plus traditionnel, la promotion se faisant sur Internet mais le contenu étant créé par l’utilisateur en dehors du Web.
C’est le cas de la dernière campagne Pepsi en Espagne, pour le lancement de l’édition « Pepsi Light art » du concurrent de Coca.

Le principe est très simple : Les utilisateurs téléchargent le modèle type d’une canette Pepsi, dessinent leur version de cette canette (soit sur papier ou par ordinateur) et envoient le résultat à Pepsi, qui élira alors la meilleure création.
Le vainqueur remportera un voyage à New-York, une tablette graphique, et la chance de voir circuler sa canette pendant environ… 1 an chez les revendeurs espagnols.
Une idée relativement simple et sans trop d’originalité, mais reflétant bien la place de l’utilisateur au cœur des stratégies « Marketing 2.0 ».